Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for février 2011

En décembre 2010, on rapportait la mort dramatique d’une personne âgée, attachée dans son lit, dans un centre d’hébergement au Québec. Intolérable situation de fin vie, inacceptable pour la dignité humaine. Cet événement troublant suscite l’indignation, la réflexion et le questionnement. Quels soins réserve-t-on aux personnes âgées? Ont-elles accès à des services de santé continus et sécuritaires? Des questions difficiles à entendre pour qui se préoccupe le moindrement des droits des aînés en matière de santé.

En janvier 2011, une étude canadienne, fondée sur des données qui remontent environ à 2005, arrive à la conclusion que les services dans les centres d’hébergement publics au Canada seraient de meilleure qualité que ceux des centres d’hébergement privés (Residential Long-Term Care for Canadian Seniors : Nonprofit, For-Profit or Does It Matter?).

Parallèlement à ces informations, je soumettais récemment à une professionnelle de la santé ma préoccupation concernant l’accès des personnes âgées à des services de qualité en hébergement. À son tour, elle me confia la réflexion suivante : «vous savez Maître Guay, maintenant on entend parfois le personnel leur dire : «Ne vous plaignez pas car vous êtes mieux d’avoir de mauvais services que pas de services du tout …»

Malgré toute mon expérience professionnelle, un tel propos ou même l’éventualité d’une telle réalité, ne m’était jamais parvenue. Nous souhaitons nous fier à la qualité des services au sein des milieux de vie que forment les établissements de soins de longue durée. Il faut pouvoir croire en leur entier respect de la personne, à leur intolérance envers l’erreur et envers toute banalisation de l’erreur. Le rôle de ces établissements consiste à héberger nos aînés et à en prendre soin. Pour atteindre la cible des meilleurs soins possibles pour les personnes qui nous sont chères, il faut oser révéler les lacunes, déclarer accidents et erreurs, et tendre vers une solution toujours plus professionnelle.

Deux objectifs sont primordiaux : continuer à promouvoir l’accès à des services de santé de qualité et sécuritaires, et maintenir le but premier du respect de la dignité de la personne et cela, au risque de déranger.

Au cours des prochaines semaines, vous pourrez prendre connaissance de la suite de mes réflexions au sujet de l’accès aux services de santé (voir l’onglet Activités).

Read Full Post »